Ma planète bleue

Compositeur : Gilles de lucas
Auteur et interprète : Thomas incegnieri et nadim

1er couplet KIOZA :

Ma planète bleue désespère, de voir cette insouciance humaine se propageant dans les 2 hémisphères, je vois le Nord et le Sud en guerre !
Les politiciens sont devenus des mercenaires, comment vous parlez d’un problème majeur à l’échelle planétaire ?
Moi ! Qui suis qu’un simple terrien sur cette terre !!
Dites-moi, comment trouvez mes repères, entre ciel et mer ?
Le bleu, revient avec insistance, pour donner une lueur d’espérance, et pourtant faudra qu’on paye les conséquences, quand le FEU ! Se diffusera dans nos campagnes
Des HECTARES parti en fumer à cause d’un pyromane !!
Mes ressources s’affaiblissent, l’écosystème à succomber à tout ce vice !
Qui se déguise, sous des bâtiments qui se construisent,
Dans ces zones rurales, fatal ! Où l’air se change en produit toxique
Les habitats remplacent les endroits touristiques pour renflouer les caisses de l’état
Encore une histoire politique…critique
Les terrains d’ paysans se transforment en autoroutes payantes,
Combien d’impôts gaspillés pour détruire cet environnement ?
Combien de faune et flore pouvant servir de médicaments ? Ou d’aliments ?
Le vert de ces forêts disparaît par ces défrichements ! Autorisé par ces gouvernements ! Qui attache plus d’importance à l’argent ! qu’à ces 4 éléments majeurs pour vivre simplement ! tu as besoin : D’EAU, D’AIR, DU FEU et de la TERRE.

Refrain Nadim / KIOZA :

…… (Paroles Nadim en anglais)…
…Ma planète bleue…suffoque dans cet univers, gouverné par l’argent et la guerre elle désespère, devenant rouge sanguinaire, mis K.O elle est à terre !!!
Mais aucun de ces enfants la relève !!!

2ème couplet KIOZA :

La pollution touche de plein cœur l’AMAZONIE poumon de la terre et de la vie
Autour du fleuve un nuage noir s’épaissit,
De l’Equateur au Brésil des millions d’espèces en pâtissent, et malheureusement y’a que les écologistes qui s’en soucis !!
La corruption, mène la déchéance, les catastrophes naturelles sont dues à des malveillances
Ou peut être une force suprême, qui dit STOP, à notre arrogance !!!
Aveuglé par le luxe et le confort ; le gaspillage de nos envies est le fruit de nos tords
Pêche interdite / chasse excessive, Marée noire, la faute à un cargo à la dérive / dérisoire
Les dégâts de se foutoir, le monde n’est pas un dépotoir !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>